Feature

LADY SONIA a répondu à une interview dans Hamaji Magazine N°27.

La COVID avait eu raison du rendez-vous avec son publique Lushois il y a quelque mois.

Elle est de retour pour animer l’évènement MAMA, un forum sur l’éveil de la femme au Pullman Karavia ce Samedi 31 Octobre 2020.

Coach Sonia, coach en développement personnel certifiée avec plus de 700 000 followers sur les réseaux sociaux, a une mission: inspirer et amener vers l’épanouissement les personnes meurtries par les ruptures amoureuses, les échecs incessants, les rejets, les abus ou les dépressions chroniques. Avec une technique bien à elle, Coach Sonia aide ses clients en restaurant leur confiance en eux ainsi que leur estime personnelle.


Sonia Mabiala accompagne des personnes en coaching individuel ou de groupe depuis près de 15 ans. “Motivatrice” des masses, les vidéos de la coach totalisent les millions de vue toutes plateformes confondues. Ses messages inspirants transforment des vies. Elle a répondu aux questions de Hamaji Magazine.

En vacances êtes-vous plutôt city, plage, nature ?
Nature
Le voyage en 3 mots
Relaxation, détente et découverte
Votre voyage de rêve
Un cadre atypique, agréable et calme avec de bons cocktails
Un lieu fétiche
Aucun
Un hôtel
Hôtel 5 étoiles avec un service à la clientèle digne de ce nom
Sur une île qu’est-ce que vous emporteriez ?
Ma bible et de la musique
Votre dernier voyage
Miami aux USA
Votre prochain voyage
Dans un cadre professionnel sur le continent africain. Je ne peux donner de plus amples informations. Suivez mon actualité et vous saurez.
Que demanderiez-vous si la réponse était « oui » ?
Que les toutes les femmes soient libres, épanouies et influentes

CHIFFRES CLÉS

700 000 followers sur les réseaux sociaux
Des millions de vues sur les réseaux sociaux
Plus de 15 ans d’expérience de coaching individuel

Mama

 

 

PSON SABU Copier 2 Pson est un artiste indépendant qui a attiré l’attention de beaucoup avec ses beats excentriques et ses paroles bilingues. C’est son mélange de sons multiples qui rend sa musique riche et authentique. Catégorisé comme musique afrobeat, PSON tire son inspiration du Nigéria, du Ghana, de la Tanzanie et du Congo. Avec sa musique colorée et sa Sapologie, Pson est destiné à briller dans l’industrie musicale et Buzzz a tout son soutien.

Peux-tu nous dire ce qui a changé entre le PSON de 2018 et l’artiste que vous êtes aujourd’hui ?  Beaucoup de choses ont changé depuis que je suis apparu dans  Buzzz Magazine il y a deux ans. J’ai eu l’occasion de rencontrer des gens extraordinaires qui ont contribué à ma croissance artistique. Je ne suis pas non plus l’artiste que j’étais à l’époque, ma voix et mes compétences se sont beaucoup améliorées depuis. J’ai appris à écouter davantage et à travailler plus dur, et cela se voit dans mes derniers morceaux.

Félicitations pour vos singles Kosa et Tika Baloba qui ont été visionnés plus de 4 millions de fois sur YouTube! Peut-tu nous en parler et nous dire pourquoi vous pensez que ces chansons sont devenues très populaires ? Merci beaucoup. Ces deux chansons étaient en effet les plus populaires d’après ma chaîne Youtube et je remercie tous mes fans de les avoir appréciées, surtout parce que je les ai produites en tant qu’artiste indépendant. Je ne peux pas dire exactement pourquoi les fans ont été attirés par ces chansons, mais une chose dont je peux témoigner est que nous avons travaillé très dur pour nous assurer que les chansons et les clips étaient de bonne qualité, et les fruits de ce dur labeur sont devenus visibles.

104089577 350498539261161 9039054595765470754 n 80794044 504156376873831 3005800456931403949 n                   

«  IL EST TRISTE QUE NOUS, EN TANT QUE COMMUNAUTÉ, SOYONS PLUS INTÉRESSÉS À FAIRE TOMBER NOS FRÈRES QUE DE NOUS ENCOURAGER MUTUELLEMENT À INSPIRER ET À MOTIVER LES GÉNÉRATIONS À VENIR »

Pourquoi pense-tu que les gens ont discrédité votre réussite et comment gérez-vous les commentaires négatifs ? En tout cas, je ne perds pas mon temps à traiter avec des gens négatifs, surtout quand je sais que j’ai beaucoup travaillé pour perfectionner mon travail. Les gens ont le droit d’avoir leurs propres opinions et de s’exprimer librement, mais je pense qu’il est triste que nous, en tant que communauté, soyons plus intéressés à faire tomber nos frères que de nous encourager mutuellement à inspirer et à motiver les générations à venir. Je crois que nous sommes censés être de bons exemples pour la jeunesse congolaise et les pousser à croire au travail acharné plutôt qu’à la magie et à la facilité. Je passe moins de temps à m’exprimer devant les critiques et plus de temps en présence de ceux qui aspirent à réussir et à faire mieux dans la vie. 

Nous sommes impatients de la sortie de ton prochain single Sabu, pouvezvous nous en dire plus ? Sabu est mon prochain projet et je voudrais remercier X-Music pour l’avoir rendu possible et Zubaboy Music pour en avoir été la base et la force motrice. La chanson parle de mon expérience dans l’industrie et de toutes les rumeurs qui se cachent derrière le succès de mes chansons et de mes disques. C’est aussi une chanson qui encourage le travail acharné et la persévérance afin de récolter des résultats favorables dans la vie. J’ai hâte que vous l’entendiez, car c’est une chanson qui, je crois, renforcera ceux qui remettent en question leur travail et leurs efforts. C’est le type de chanson qui vous motivera à ne pas abandonner dans votre domaine. 

Qui sont des personnes impliquées dans la production de ce vidéoclip ? Pour la production de Sabu, nous avons travaillé avec une très grande équipe. Je commence par X-Music qui est notre producteur exclusif, Zubaboy Music qui est mon label qui travaille très dur sur mon image et qui s’assure que ma musique s’améliore à chaque fois. Nous avons également travaillé avec Patrick Fitz et son équipe qui ont beaucoup aidé à la communication visuelle de la chanson. Une autre personne qui a vraiment travaillé dur est Jakem, qui a travaillé jour et nuit sur ce projet afin de créer et de réaliser quelque chose de qualité internationale. 

Un dernier mot pour Buzzz Magazine ? J’aimerais remercier mes fans d’avoir été si patients avec moi. Pendant notre confinement, j’ai passé du temps à m’assurer que ma musique est bien mûre pour vous tous. Je dois le meilleur à mes fans parce qu’ils ne m’ont pas abandonné et pour votre loyauté, je promets de travailler à la production d’une musique de haute qualité dont vous êtes fiers. 

Propos recueillis par Kevina Tshibangu pour Buzzz Magazine

P1030145 2 Copier

 Le business, Steve Munga l’a dans la peau, tout comme sa passion pour le cinéma. Et quand il constate lors d’un voyage au pays qu’il n’y a plus de salle en RDC, c’est le déclic. Il quitte la Belgique, où il vit depuis l’enfance, et s’installe à Kinshasa. Aujourd’hui à la tête du réseau CinéKin, il rêve de construire l’empire congolais du septième art. Buzzz l’a rencontré.

D’origine congolaise, elle est née et a grandi au Maryland (USA). Anifa Mvuemba est une jeune styliste, fondatrice et directrice artistique de Hanifa, une marque de prêt-à-porter créée en 2012. Elle a récemment fait exploser les compteurs de tous les réseaux sociaux avec son déflé en 3D organisé sur Instagram pour présenter sa nouvelle collection ‘Pink Label’ complètement inspirée par l’Afrique, tout particulièrement son pays la RDC. Dans cette interview, Anifa partage avec Buzzz Magazine ses inspirations, les expériences et ce qui à ses yeux rend sa marque unique.

Le succès de l’artiste musicien congolais Innoss’B, le jeune leader de la musique congolaise, ne cesse de grimper. Son générique « Yo pé », en collaboration avec la figure de la musique tanzanienne Diamond Platnumz, a explosé le nombre de vues sur la chaine YouTube: il est à présent à plus de 50 millions de vues en moins de 4 mois !

Show more post

Événements à Venir

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nous et Facebook (2)