La grossesse et l’accouchement étaient si dangereux au cours des siècles passés que la plupart des femmes rédigeaient leur testament une fois qu’elles savaient qu’elles étaient enceintes. Maintenant, nous préparons les naissances de nos bébés, en précisant le type de musique que nous voulons entendre pendant le travail.

Le progrès est une chose merveilleuse, mais notre implication dans le processus et la performance de l’accouchement estil réellement un gage de succès ? La santé et la survie de la mère et de l’enfant sont maintenant tellement prises pour acquis - du moins si vous êtes blanche et/ou riche - que la préoccupation s’est déplacée de la petite question de savoir si vous et votre bébé êtes en bonne santé vers celle de savoir si vous avez donné naissance de la bonne façon ou non.

Et, oui, apparemment, il y a une bonne façon de faire. Et seulement une bonne façon. Un accouchement vaginal sans anesthésie est considéré comme l’étalonor de la libéralisation des femmes. Tout ce qui est  différent  remplit  les  femmes de honte et d’un sentiment d’échec.

Pour ma part, j’avais deux semaines de retard et je refusais d’être provoquée parce que «ce n’est pas naturel». Mon médecin m’a averti que je pourrais mettre ma propre santé et celle de son bébé en danger, mais je ne bougeais pas pour autant. C’est un cas extrême, qui illustre comment le «naturel» est devenu si fétichiste qu’on le suppose bon et supérieur. Selon les normes actuelles, je suis nulle pour l’accouchement. Il y a eu trois points critiques d’échec lors de la naissance de  ma  flle.  D’abord,  j’ai  été  induite. Deuxièmement, j’ai eu une épidurale et, troisièmement, j’ai eu une césarienne d’urgence.

En plus d’exercer une pression inutile sur les femmes enceintes, notre obsession pour le « naturel « plutôt que pour la santé peut mettre en danger la mère et l’enfant. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, au moins une femme meurt à chaque minute de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement.

Bien que certains de ces décès soient dus à d’autres facteurs que la naissance elle-même, comme des problèmes de santé préexistants, de meilleurs soins médicaux (c’est-à-dire « non naturels «) auraient pu  signifer  un  résultat  différent. Si les gens veulent utiliser l’accouchement comme un moyen de se réaliser, alors tant mieux pour eux. Mais cessons de créer un autre obstacle à l’échec des femmes en insistant sur le fait que le « naturel « est la façon moralement supérieure d’accoucher. Nous avons réussi à faire équipe avec le Docteur Kabeya Pour quelques réponses sur la césarienne et pourquoi elles sont méprisées.

 Kevina Tshibangu pour #BuzzzBeFamous


Événements à Venir

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nous et Facebook (2)